- Forêt de Khimki : vini, vidi, Vinci

Posté par admin le 24 juillet 2012

.
Reprise à but informatif:

.
24/07/2012

Forêt de Khimki : vini, vidi, Vinci

 

Les aventures du géant français du BTP dans la Russie éternelle ne se heurtent pas seulement aux écolos du coin. Le montage financier de l’opération est d’une opacité exemplaire.

 

Quelle que soit leur bien fondé, les accusations portées contre le Groupe Vinci par les activistes russes passablement indignés, selon lesquelles il se livre à « des crimes écologiques » ne constituent qu’une partie de ses soucis moscovites.

 

D’autres voix se font maintenant entendre pour dénoncer le montage juridique élaboré par le groupe de BTP, soupçonné de s’être prêté à un habillage destiné à dissimuler l’identité de quelques gros bénéficiaires de la concession aussi sulfureuse qu’ultra lucrative qui lui a été officiellement attribuée.

 

Il faut dire que les juristes du groupe ont du passer quelques soirées migraineuses avant d’être en mesure de tirer le portrait définitif de l’heureux bénéficiaire du premier PPP de l’histoire de la construction routière russe.

 

Et, les généalogistes qui se sont penchés sur le landau en bois de chêne et de bouleau du nouveau-né prénommé en toute simplicité «Compagnie Concessionnaire du Nord Ouest» (CCNO) n’en sont pas encore revenus : 

 

Sur le papier, la CCNO est tout simplement détenue à 100% par la Société Vinci Concessions Russie SA (VCR) dont le siège est situé à au siège social du Groupe Vinci à Rueil Malmaison ; jusque là, rien d’anormal.

 

C’est la mère de CCNO qui suscite le premier léger haussement de sourcils ;

 

Vinci Concessions Russie SA est en effet détenue à 25% par Vinci Concessions SA, (VC) demeurant à Rueil toujours, à 25% par un truc hybride dénommé Vinci Concessions Vosstrand Russie SAS (VCVR) lui aussi hébergé à Rueil et, de manière déjà plus surprenante, à 50% par une société Sunstone Holding Limited (SHL) qui coulent des jours heureux sous le soleil de Limassol à Chypre.

 

Des potes de Poutine dans la boucle

 

Quant à  la SAS VCVR, il n’est qu’à moitié troublant de découvrir qu’elle est détenue, d’une part à 55% par VC déjà évoquée mais aussi et surtout, à 45% par la société parisienne Vostran Invest SA (VI) laquelle, contre toute attente, est à son tour détenue à 88 % par la société libanaise International Business & Contracting Holding SA basée à Beyrouth, et pour le solde, par divers personnes physiques aux patronymes évoquant assez peu les hivers gelés moscovites…

 

En clair, et pour les sous-doués de la calculette, en gardant en mémoire que la branche « chypriote » du montage pèse à lui seul 50% de l’édifice, l’heureux concessionnaire du premier tronçon de l’autoroute à péage Moscou-Saint Pétersbourg, n’est finalement « du Vinci de chez Vinci » que pour 38,75% !

 

 Les questions qui viennent tout naturellement à l’esprit son d’abord, pourquoi ? et ensuite qui sont donc les associés du groupe de BTP français qui se cachent dans les vestiges de la forêt de Khimki ?

 

Pour ne pas fatiguer inutilement nos fidèles lecteurs, nous nous contenterons d’observer en termes généalogiques, que les « ancêtres » de Sunstone Holding Limited, heureuse propriétaire indirecte de 50% de CCNO, ont beaucoup essaimé à Chypre (Croisette Investments Ltd, Littoral Investments Ltd, Olpon Investments Ltd, Transportation Investments Holdings Ltd, Leverret Holdings Ltd) ; un peu aussi aux Iles Vierges Britanniques (Peak Shores Investment Corp et Phœnix Global Assets Ltd) et presque pas aux Bahamas (Mirbay International Inc)…

 

- Forêt de Khimki : vini, vidi, Vinci dans - Forêt de Khimki bakjuillet12vincibis2

 

En remontant ces pistes, on parvient assez vite à la conclusion que l’une des deux branches du dispositif de contrôle de Sunstone Holding Limited est d’évidence, propriété du très entreprenant Arcady Rotenberg, ami d’enfance auto proclamé de Vladimir Poutine avec lequel il aurait longuement pratiqué le Judo. La revue Forbes qui estime sa fortune à 1 milliard de dollars, lui attribuait d’ailleurs en mars 2012,  26% d’une boite russe de BTP dénommée Mostotrest et, en anglais dans le texte, « …a concession company for a toll road from Moscow to Saint Petersburg which is under construction… ».

 

Selon nos propres calculs, Rotenberg possèderait finalement 36,9% de la société concessionnaire CCNO soit quasiment autant que Vinci. 

 

Conflit d’intérêts, intraduisible en cyrillique?

 

Ses associés « slaves » qui se cachent derrière la kyrielle de sociétés exotiques mentionnées plus haut, contrôlent globalement via une société des Bahamas qui a fait des petits en cascade, une boite nommée N-Trans, nouvelle désignation de Severstaltrans ZAO sans doute un peu difficile à prononcer. Il s’agit vraisemblablement de Constantin Nikolaev, Andrei Filatov et Nikita Mishin dirigeants et actionnaires « officiels » de N-Trans

 

 Si tel est le cas, il leur reviendra donc 13,1% des gains de la ruée vers l’Est.

 

Igor Levitin, Ministre des Transports qui a eu l’heureuse idée de retenir Vinci et ses chics types pour « régénérer » la forêt de Khimki, a d’ailleurs eu la chance d’apprendre le métier chez Severstaltrans ZAO de 1996 à 2004. Il en est même devenu directeur général adjoint en 1998. Le hasard favorise toujours les belles rencontres c’est bien connu. De plus, transcrite dans l’alphabet cyrillique, l’expression  « conflit d’intérêt » est intraduisible… 

 

Quant à la filière « libanaise » dont on ne sait pour quelle raison elle s’est trouvé embringuée par Vinci dans l’embuscade moscovite, elle peut espérer obtenir 11,25% du gâteau s’il résiste sans mollir aux soubresauts politiques russes. 

 

Bref résumons la morale de l’histoire : le Groupe Vinci est en train de se mettre à dos un certain nombre d’ONG et tout ce que la vieille Russie compte de militants écologistes, pour avoir décroché dans des conditions un brin touchy, la construction via un partenariat Public-privé de 1,5 milliards d’euros sur 30 ans, du premier tronçon de l’autoroute à péage Moscou-Saint Pétersbourg, lequel, comme le savent dorénavant tous les bons cartographes, passe par Rueil Malmaison, Beyrouth, Limassol, Tortola et Nassau…      

 

 

 

.
Source:

http://www.bakchich.info/international/2012/07/24/foret-de-khimki-vini-vidi-vinci-61545

.
.

Laisser un commentaire

 

lycroc |
tanguyreve |
foclermont |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | collectifeauequitablelille
| Love cougar - Pour les amou...
| ccomvousvoulez