- La ligne à très haute tension : RTE freiné dans la Manche

Posté par admin le 22 octobre 2012

Reprise à but informatif: 

La ligne à très haute tension : RTE freiné dans la Manche

| régions - basse normandie |  Les Echos – 22/10/2012 par PHILIPPE LEGUELTEL

Face aux nombreux recours judiciaires, RTE tente de maintenir une mise en service pour la fin de cette année. Coût du projet : 343 millions d’euros.

Au tribunal de Coutances, les audiences à propos de la ligne THT (très haute tension) Cotentin-Maine de RTE (Réseau de Transport d’Electricité) se succèdent de semaine en semaine. « Il y a de multiples contentieux dans ce dossier » , concède Philippe Rémy, directeur du projet Cotentin-Maine chez RTE. Plus de soixante dix actions à ce jour.

Le coup de tonnerre est tombé, le 13 septembre dernier, lorsque RTE a été condamné pour « voie de fait », l’entreprise ne bénéficiant pas, selon le tribunal, d’arrêté préfectoral d’occupation temporaire. « C’est notre première victoire depuis 2008 » , se félicite l’avocat des anti-THT, Me Gervais Marie-Doutresoulle. Jeudi dernier, le juge de Coutances examinait un recours de plus (destruction d’arbres dans un champ sans autorisation), dont le jugement a été mis en délibéré jusqu’à jeudi.

 

Il y a urgence pour cet hiver

 

A travers le département de la Manche, malgré ces aléas judiciaires, le chantier RTE, fort de sa déclaration d’utilité publique (DUP) du 25 juin 2010, poursuit son avancement. Mais, sur les parcelles en cause, le chantier est tout simplement stoppé. « Tout en respectant l’autorité de la chose jugée, nous attendons du préfet l’arrêté en question pour reprendre les travaux » , indique RTE.

Il y a urgence. Même si la justification de la mise en service de l’EPR n’est plus d’actualité (en raison du retard sur le chantier du futur réacteur), la ligne à très haute tension de 400.000 volts, dite « Cotentin-Maine », est attendue, dans les schémas de développement du réseau électrique, « notamment pour cet hiver » , explique Philippe Rémy.

Longue de 163 kilomètres, constituée de 420 pylônes (soit un tous les 500 mètres en moyenne), la ligne traverse, du nord vers le sud, quatre départements (Manche, Calvados, Mayenne, Ille-et-Vilaine). « 80 % des travaux sont réalisés, 360 pylônes ont déjà été levés et 35 % des câbles déroulés. L’objectif est toujours une mise en service fin 2012 » , calcule le directeur du projet pour RTE.

En parallèle, les actions engagées pour compenser l’impact du chantier et de la ligne future sont menées. Outre le plan d’accompagnement du projet de 20 millions d’euros, destiné à financer des projets de collectivités locales et l’indemnisation du préjudice visuel, RTE a dû ajouter l’indemnisation du préjudice économique. Sur ce dernier point, unique en France dans ce type de projet, une commission d’évaluation à l’amiable sera mise en place début 2013 dans chacun des départements traversés par la ligne . « On trouvera le budget », précise Philippe Rémy. Le coût total du projet s’élève désormais à 343 millions d’euros, dont 96 millions pour le seul coût des mesures de réduction ou de compensation des impacts sur l’environnement.

Source:
http://www.pro.orange.fr/sinformer/actualite_economique/regions/ligne-a-tres-haute-tension-rte-freine-dans-la-manche.html

Laisser un commentaire

 

lycroc |
tanguyreve |
foclermont |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | collectifeauequitablelille
| Love cougar - Pour les amou...
| ccomvousvoulez