- Notre Dame des Landes, tout le monde s’en fout…ou presque

Posté par admin le 28 octobre 2012

Reprise à but informatif.

Notre Dame des Landes, tout le monde s’en fout…ou presque

28 octobre 2012 Par flo genestier

Je n’écrirais pas qu’il flotte déjà quelque chose de légèrement pourri dans le royaume de François Hollande, six mois après que ce bienfaiteur ait délogé Nicolas Sarkozy de l’Elysée. Non. Restons corrects et reconnaissants pour cette excellente action de base. Laissons une année au Président et à son gouvernement pour détricoter le pire du sarkozysme et lancer les mesures et réformes d’envergure. Donnons du temps au gouvernement adolescent. L’impatience, née des frustrations de l’ère Sarkozy à la frénésie néolibérale assommante, ne doit pas nous amener à brocarder sans répit ni raison notre « amazing new french president who believes in growth », comme dirait D. Meadows.

François, ce fin humoriste socialdémocrate est en proie à l’explosion d’une crise systémique mondiale. Qu’il refuse d’ailleurs de considérer comme telle : systémique. C’est une autre histoire.

 Ca sent tout de même le gaz du côté de la Loire-Atlantique. Du gaz lacrymo respiré par les écolospaysans et autres activistes à Notre-Dame-des-Landes, sur le site d’un futur aéroport très cher au premier ministre et à Vinci. Voilà qui nous pollue grave le changement.

 Le débarquement violent de hordes policières, en pleine zone humide, peut-il être pardonnable ? Depuis le 16 octobre, 500 CRS ont bouclé la « zone à défendre » et commencé les expulsions des squatters militants. Ils ont totalement asphyxié paysans et occupants solidaires, empoisonné des kilos de légumes comestibles qui poussaient sans bruit. Cassé des doigts d’une militante sexagénaire d’ATTAC. Des démolisseurs ont manipulé de l’amiante sans protection. Détruit cabanes et maisons, refuges d’affreux non-violents, insensibles aux charmes ayraultportés et cuirassés. De joyeux drilles opposés au projet d’aéroport « et au système qui va avec », qui ont compris que lâcher cette terre-là, c’était céder à l’illusion d’une marche en avant aveugle et passéiste.

 Allons. Chacun peut se tromper. Surtout encouragé par une multinationale désintéressée. Penser qu’un aéroport envisagé quand le Concorde volait resterait un pilier économique,l’erreur est grossière, mais humaine. Vouloir bétonner un aéroport sur une zone où le triton crété et d’autres espèces discrètes baisouillent sans vergogne, c’est pour Jean-Marc Ayrault hier, le PS et l’UMP régionaux prouver fièrement une grande maturité politique et visionnaire à la planète entière. On applaudit.

 Dans la logique féodalsocialo visionnaire, voyez-vous, si on critique un chouïa l’éxécutif, on nourrit la droite. Les barons locaux du PS ne peuvent, selon les affidés, jamais se tromper. Notre-Dame-des-Landes, projet d’aéroport coûteux et inutile s’inscrit hélas dans cette logique tragique de baronnie, d’absence d’esprit critique et de débat de fond, propice aux fuites en avant et aux erreurs dramatiques. C’est pourtantun devoir de critiquer quand il le faut, vrai constituant d’une morale laïque qui mérite enseignement.

Je ne dirais pas qu‘il germe quelque chose de retors dans le bocage, nuisible à la future politique gouvernementale. Tout le monde (ou presque) se fout, en France, de Notre-Dame-des-Landes, du triton crété, des zones humides saccagées, des gens normaux solidaires qui se gèlent dans ce qu’il reste de maisons sur la zone. L’important, c’est que le Premier ministre, redore son blason national terni par son impopularité grandissante auprès des militants de son parti et des média, sans se poser de questions. Détruire forêt et bocage pour assurer son ramage, voilà une méthode qu’il est facile d’assumer sans trop de publicité.

Source:
http://blogs.mediapart.fr/blog/flo-genestier/281012/notre-dame-des-landes-tout-le-monde-sen-foutou-presque 

Laisser un commentaire

 

lycroc |
tanguyreve |
foclermont |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | collectifeauequitablelille
| Love cougar - Pour les amou...
| ccomvousvoulez