- Evacuation sous tension à Notre-Dame-des-Landes : des blessés dans chaque camp

Posté par admin le 31 octobre 2012

Reprise à titre informatif

- Evacuation sous tension à Notre-Dame-des-Landes : des blessés dans chaque camp dans - Aéroport Notre Dame Des Landes nddl18

Face à face tendu ce matin entre forces de l’ordre et opposants au futur aéroport de Nantes, à Notre-Dame-des-Landes.

Photo AFP – Jean-Sébastien Evrard

Evacuation sous tension à Notre-Dame-des-Landes : des blessés dans chaque camp

empty dans - Aéroport Notre Dame Des Landes

Routes bloquées et gaz lacrymogène dans l’air ce matin, à Notre-Dame-des-Landes.

En milieu de journée, les affrontements étaient toujours en cours et les forces de l’ordre avaient recours aux grenades explosives, aux grenades à poivre, ainsi qu’aux lacrymogènes et aux gomme-cognes (ndlr, flashball), selon plusieurs témoins.

De sources concordantes, il y aurait au moins cinq blessés dans les rangs des forces de l’ordre. Trois opposants auraient également été blessés par des tirs de flash-ball ou de grenades assourdissantes.

Cette nouvelle vague d’évacuation, après celles du 9, puis des 15 et 16 octobre, rappelle la préfecture, « est rendue nécessaire pour permettre les travaux préparatoires prévus début 2013 (défrichements, déplacements des premières espèces, diagnostics archéologiques, premiers travaux de desserte routière) ».

Opération débutée peu après 8h…

Peu après 8h ce matin, des centaines de gendarmes ont investi le lieu-dit le Sabot, pour chasser les squatters qui continuent d’occuper les lieux.

 

Les anti-aéroport, qui avaient vu venir dès hier des cars de militaires, étaient préparés à les voir arriver ce matin. Ils ont donc creusé des tranchées.

Au Moulin de Rohanne, sur la D81 entre Vigneux et Notre-Dame-des-Landes, des barricades ont également été embrasées… avant d’être dégagées :

 

A l’appel de plusieurs organisations agricoles, un rassemblement était prévu ce mardi matin au Sabot, également lieu de cultures maraîchères, en soutien aux agriculteurs menacés par le projet de nouvel aéroport.

En fin de matinée selon l’Acipa, les forces de l’ordre « refusent l’accès à la zone à la manifestation partie du bourg de Notre-Dame en prétextant la « violence » des opposants déjà sur place. La manifestation repartirait vers le bourg. »

Non-manifestants, des travailleurs d’un chantier agricole (ensilage), prévu à proximité pour la journée, se sont vu interdire de remplir leur tâche, selon l’AFP : « On leur a dit que s’ils se mettaient à bosser, les forces de l’ordre leurs confisquaient leur matériel », a indiqué Dominique Guitton, conducteur d’un des tracteurs se rendant ce matin à la manifestation.

« Des membres des forces de l’ordre sont en train de « tirer au flashball à vue », a-t-il ajouté toujours selon l’AFP.


 

« Situation hyper tendue »

A 12h20 selon l’Acipa, « les manifestants de la conf’ et opposants de la ZAD [étaient] têtes contre casques devant les CRS », la situation étant qualifiée d’ »hyper tendue. »

En ce début d’après-midi, les anti-aéroport annoncent qu’ »une manifestation de réoccupation est d’ores et déjà prévue samedi 17 novembre » dans les environs de Notre-Dame-des-Landes.

« Images de guerre civile »

Au sortir d’une réunion à l’Elysée ce matin avec le président Hollande, Dominique Voynet indique sur Twitter avoir « eu le sentiment que François Hollande était conscient de l’impact dévastateur des images de guerre civile à Notre-Dame-des-Landes » :

q7D5W

Face à face tendu en milieu d’après-midi entre forces de l’ordre et opposants au niveau de la maison de la Saulce.
L’appel d’EELV
« Alors que l’État poursuit avec violence ce qu’il appelle une opération de « nettoyage » sur le site de Notre-Dame-des-Landes, Europe Écologie Les Verts exige l’arrêt immédiat des opérations de destructions en cours et appelle au retour à la raison », déclare le parti écologiste dans un communiqué.
Ajoutant : « L’entêtement irraisonné du gouvernement à poursuivre cette démonstration de force ne pouvait que produire l’escalade de violence à laquelle nous assistons et qui a ce matin encore provoqué des blessés [...] Pour qui sait le lire, l’ »avis favorable » de la commission d’enquête en charge de l’examen des dossiers d’autorisation relatifs à la moi sur l’eau porte en fait un véritable coup d’arrêt au projet de nouvel aéroport. »
Plus d’informations à lire ce mercredi dans Presse Océan

Source:
http://www.presseocean.fr/actualite/nouvelle-operation-devacuation-sous-tension-a-notre-dame-des-landes-30-10-2012-50520 

Laisser un commentaire

 

lycroc |
tanguyreve |
foclermont |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | collectifeauequitablelille
| Love cougar - Pour les amou...
| ccomvousvoulez