- Aéroport de Notre Dame des Landes : Grand projet inutile. Manif de réoccupation le 17 novembre 2012, 11 heures

Posté par admin le 12 novembre 2012

.

.

Reprise à but informatif:

.

 

 

 

 

Aéroport de Notre Dame des Landes : Grand projet inutile. Manif de réoccupation le 17 novembre 2012, 11 heures

Depuis le mardi 16 octobre, un millier de CRS et de gendarmes mobiles ont investi un coin de bocage de la campagne nantaise pour évacuer les 150 occupant-e-s de maisons retapées et de cabanes. C’est une terre agricole de 2000 ha que l’aéroport bétonnerait ! 

Le transport aérien, grand émetteur de gaz à effet de serre et réservé à l’élite du monde est injuste et nuisible. La construction d’un tel équipement serait un gouffre financier (530 millions pour VINCI et 3 milliards d’euros minimum d’argent public – apport à la construction de l’aéroport + dessertes et connexions autoroutières + connexions réseau ferroviaire etc – ), alors qu’on nous demande de réduire la dette et qu’on crée tous les jours de nouveaux impôts pour équilibrer le budget de la France. 

A Nantes, l’aéroport existant est largement sous utilisé (7 rotations max/h, couramment 3/h, pour 34 possibles). Comme le paquebot France, Superphénix ou encore le Concorde qui ont fini à la ferraille, une fois les milliards dépensés, ce projet ferait faillite. Il ne serait utile qu’à VINCI, son constructeur qui a reçu la concession de son exploitation pour une durée de 55 ans ! 

Notre-Dame-des-Landes devient le symbole des résistances qui opposent des alternatives de vie à des projets mortifères et injustes. Tout y est : accaparement et bétonnage des terres, destruction du bocage, des zones humides et de la biodiversité, augmentation du réchauffement climatique au profit d’une multinationale, Vinci, devenue grand aménageur et assurant la confusion entre intérêts publics et privés. 

Face à ce projet, une résistance locale n’a cessé de demander le dialogue et a produit expertises et procédures qui en montrent l’aberration économique, sociale et environnementale. Des jeunes ont bâti là-bas un nouveau mode de vie basé sur l’autosuffisance, le travail collectif, le partage des récoltes, la solidarité. 

Leur présence, pacifique et constructive, est insupportable aux porteurs du projet d’aéroport. Les forces de l’ordre ont déjà rasé 11 maisons et démoli ou brûlé de nombreuses cabanes. Mais les occupant-es de la Zone A Défendre (ZAD) sont toujours là, chaque jour plus nombreu-ses et plus déterminé-es. Il-les résistent, Il-les reconstruisent soutenu-es par tous les opposant-es au projet (une coordination de plus de 40 organisations dont Solidaires, des habitant-es, des élu-es, des agriculteur-es…). 

La lutte prend désormais une dimension nationale et internationale par la venue à la manifestation du 17 novembre de personnes militant dans des comités de soutien à Liège, Turin, Barcelone…, Paris, Bordeaux, Rouen, Lille…L’Union Syndicale Solidaires, partie prenante de la lutte contre l’aéroport, appelle tous ses syndicats, tou-tes ses adhérent-es à venir prendre part à cette manifestation pacifique de ré-occupation du terrain de la ZAD. 

Pour toutes précisions reportez vous à : http://zad.nadir.org/spip.php?rubri… 

Pour tout contact avec Solidaires 44 : Catherine Conan, 06 32 15 05 95 et Sophie Lesachey, 0240403102. 

 

 

 

.

Source:

 http://www.solidaires.org/article42737.html

.

.

.

 

 

Laisser un commentaire

 

lycroc |
tanguyreve |
foclermont |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | collectifeauequitablelille
| Love cougar - Pour les amou...
| ccomvousvoulez