- Notre-Dame-des-Landes. Les nerfs à vif

Posté par admin le 25 novembre 2012

.
Reprise à but informatif:
.

Notre-Dame-des-Landes. Les nerfs à vif

25 novembre 2012 - Envoyer l'article à un ami

Alors que toute lajournée d’hier, le gouvernement ajoué la carte de l’apaisement, cesamedi aura été marqué par denouveaux affrontements sur le site du futur aéroport de Notre-Dame des-Landes (44).

- Notre-Dame-des-Landes. Les nerfs à vif dans - Aéroport Notre Dame Des Landes empty

Les forces de l’ordre avaient lancé, vendredi matin, une importante opération d’expulsion et de destruction de squats des opposants à l’aéroport Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes. Cette opération a repris, hier matin, sur le site du projet et a donné lieu à des affrontements très vifs, notamment autour d’une barricade. Cocktails Molotov, tirs tendus de fusée de détresse, pierres ou bouteilles en verre d’un côté, grenades lacrymogènes et assourdissantes de l’autre. Les opposants, très déterminés, défendaient l’accès à des chalets de bois érigés collectivement le samedi 16novembre, lors d’une importante manifestation anti-aéroport

Une guerre de position 

Dans cette véritable guerre de position, les quelques dizaines d’opposants encagoulés qui tenaient la barricade lançaient des assauts successifs vers les forces de l’ordre, notamment, par des lancers de bouteille incendiaire. À quelques centaines de mètres, dans les bois, d’autres contingents de gendarmes protégeaient les engins de chantier qui devaient détruire les cabanes érigées dans les arbres, où étaient encore perchés, à 10m du sol, des opposants. Le préfet de Loire-Atlantique, protégé par les forces de l’ordre, s’est rendu sur place. «Je suis venu sur les lieux pour constater que les chantiers, qui ont été engagés depuis hier (vendrediNDLR) matin, touchent à leur fin», a déclaré Christian de Lavernée. Il a souligné qu’il n’était pas question de «transformer en état de guerre permanent cette zone». Ces affrontements auraient fait au moins sept blessés, dont un gendarme victime d’un «trauma sonore». Les forces de l’ordre ont interpellé huit personnes après ces échauffourées. 

Les canons à eau contre les manifestants

Des manifestations contre l’aéroport se tenaient, par ailleurs, un peu partout en France et, notamment, en Bretagne: ils étaient plusieurs dizaines rassemblés à Douarnenez (29), une soixantaine à Quimper, 130 à Guingamp (22), une centaine à Saint-Brieuc et Brest. C’est à Nantes que les militants anti-aéroport ont été les plus nombreux. 3.200 personnes, selon la police (8.000 selon les organisateurs) ont convergé, en fin d’après-midi, vers la préfecture où les CRS ont utilisé des lances à eau pour tenter de les disperser. 

Un CRS blessé 

Certains opposants ont lancé des pierres contre les forces de l’ordre. Un CRS a été touché, victime d’un pavé qui l’a frappé au visage alors qu’il était derrière la lance à eau. Le CRS a perdu connaissance et a été évacué au centre hospitalier de Nantes. Un peu avant 20h, les manifestants avaient quitté les abords de la préfecture. Hier soir, le ministre de l’Intérieur Manuel Valls a condamné ces violences et a rendu hommage au «sang-froid» des forces de l’ordre.

.
Source:
http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/bretagne/notre-dame-des-landes-les-nerfs-a-vif-25-11-2012-1919229.php  
.

.

Laisser un commentaire

 

lycroc |
tanguyreve |
foclermont |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | collectifeauequitablelille
| Love cougar - Pour les amou...
| ccomvousvoulez