- Grand stade, un retard en trompe l’œil

Posté par admin le 17 janvier 2013

.
.
Reprise à but informatif:
.

Publié par Sarkissian Alexandre le 15 janvier 2013 à 16h39

Grand stade, un retard en trompe l’œil

PROLONGATION

Grand stade, un retard en trompe l’œil

Si la justice a annulé la délibération de la vente des terrains du futur grand stade de l’OL, le club de Jean-Michel Aulas n’a pas de souci à se faire sur la réalisation du projet, y compris dans la garantie de respecter les délais.

Le 10 janvier 2013 aurait pu être un moment important dans la lutte que mènent les opposants au futur grand stade de l’OL. Ce jour-là, le Tribunal administratif de Lyon annulait la délibération qui avait décidé, en avril 2011, la vente des terrains où sera construite la prochaine enceinte du club de Jean-Michel Aulas. Mais il ne s’agissait là que d’un vice de forme. « Le Grand Lyon constate que le juge n’a pas remis en cause le prix de vente des terrains. Il a sanctionné un problème de forme en considérant que les membres du Bureau n’avaient pas eu connaissance de l’intégralité de la teneur de l’avis des Domaines« , avait alors réagi les responsables du projet, via un communiqué. Les Domaines, service public qui évalue le prix de vente des terrains, avait estimé que l’on pouvait abaisser à 35 euros HT le mètre carré. Cette information n’ayant pas été portée à la connaissance des membres du bureau, le projet prend alors un nouveau retard… qui n’en est pas un.

Tout d’abord, la justice autorise le Grand Lyon a procéder à une nouvelle délibération, avant le 1er avril, sans que cela n’affecte les prix initialement fixés (effet rétroactif). Et c’est le deuxième argument fort en faveur du projet. Le montant de la surface restera bien dans des termes avantageux pour représenter environ un total de 15 millions d’euros. Etienne Tête, avocat et par ailleurs élu Europe Ecologie Les Verts, conteste notamment ce point du dossier. « S’ils repartent comme avant, il y aura un nouveau contentieux. Le rapporteur public a estimé lors de l’audition que le prix de vente était trop bas car France Domaines avait été mal informé par le Grand Lyon qui avait omis de leur préciser que l’attribution d’un permis de construire était l’une des conditions suspensives de la vente. De fait le terrain vendu était constructible« , insiste-t-il, sur le site de Lyon Capitale.

En clair, Tête veut que le prix soit établi comme celui d’un terrain constructible, six fois environ plus cher que les 40 euros. Le Grand Lyon et l’OL, via sa société immobilière la Foncière du Montout, s’appuient évidemment sur le terme rétroactif, d’où leur satisfaction après la décision du 10 janvier. Le stade doit être opérationnel pour la saison 2015-2016.

.
Source:
http://www.football-mag.fr/Prolongation/Article/Grand-stade-un-retard-en-trompe-l-aeil-64001/ 
.
.
.

Laisser un commentaire

 

lycroc |
tanguyreve |
foclermont |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | collectifeauequitablelille
| Love cougar - Pour les amou...
| ccomvousvoulez