- Notre-Dame-des-Landes : « Un gâchis financier inadmissible », selon Dupont-Aignan

Posté par admin le 17 janvier 2013

.
.
.
Reprise à but informatif:

.

Notre-Dame-des-Landes : « Un gâchis financier inadmissible », selon Dupont-Aignan

Notre-Dame-des-Landes :

Notre-Dame-des-Landes : « Un gâchis financier inadmissible », selon Dupont-Aignan© Photo PO – JPL

Nicolas Dupont-Aignan, candidat de Debout la République à la dernière présidentielle (1,78%) était jeudi actuellement en Loire-Atlantique.

Le matin, il a rencontré des représentants FO du chantier STX à Saint-Nazaire. L’après-midi, il s’est rendu à Notre-Dame-des-Landes où il a livré son point de vue sur l’aéroport.

« Un gâchis financier »

Cet aéroport représente « un gâchis financier inadmissible en cette période d’économies budgétaires », a estimé le député de l’Essonne (ex-UMP), après s’être rendu sur la zone réservée à sa construction et rencontré des représentants des associations d’opposants.

« J’avais demandé un moratoire et j’en suis encore plus convaincu maintenant après avoir entendu » leurs arguments, a déclaré à l’AFP M. Dupont-Aignan.

« La raison commanderait de décider un vrai moratoire, prendre le temps de la réflexion: les terrains ne vont pas s’envoler, ils appartiennent aux collectivités », a-t-il estimé. « Il y a le temps, l’aéroport actuel de Nantes-Atlantique fonctionne, il n’y a pas de demande de créneau supplémentaire », a-t-il assuré.

« L’ego du Premier ministre »

« S’il y avait un vrai débat, ouvert et sain, sans l’ego du Premier ministre, on avancerait beaucoup mieux », a-t-il jugé. « Je supplie le Premier ministre d’oublier sa casquette de maire de Nantes », a-t-il également lancé. Jean-Marc Ayrault, ancien député-maire de Nantes, s’est beaucoup engagé dans ce projet d’aéroport destiné à remplacer celui de Nantes-Atlantique en 2017.

« On peut imaginer des projets utiles malgré les dégâts environnementaux, mais, là, c’est un dégât environnemental sans aucune utilité économique et avec un gaspillage financier », a également affirmé M. Dupont-Aignan, demandant une réactualisation de l’arbitrage public, « complètement dépassé ».

Le président de DLR a rencontré pendant une heure et demie à Notre-Dame-des-Landes une dizaine de représentants de l’Acipa, la principale association d’opposants au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, de la Cedpa (Collectif d’élus doutant de la pertinence de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes) et de l’association Nexus, qui défend un projet alternatif air-rail-routes.

Avec AFP

 

Laisser un commentaire

 

lycroc |
tanguyreve |
foclermont |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | collectifeauequitablelille
| Love cougar - Pour les amou...
| ccomvousvoulez