- Niort, Un  » non  » pacifique à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes

Posté par admin le 21 janvier 2013

.
Reprise à but informatif:
.

Deux-Sèvres - Niort – Environnement

Un  » non  » pacifique à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes

20/01/2013 05:46 
.
A la sortie de Granzay-Gript, le comité régional de soutien aux opposants a expliqué sa position.

A la sortie de Granzay-Gript, le comité régional de soutien aux opposants a expliqué sa position.

Un des 150 comités de soutien aux opposants au projet de Notre-Dame-des-Landes a organisé un péage gratuit, hier, à Granzay-Gript. Avec la volonté d’expliquer les raisons de l’opposition.

- Niort, Un

Une petite cinquantaine de personnes équipées de gilets fluo attendaient les automobilistes, hier, à la sortie de l’autoroute A 10, à Granzay-Gript. Un accueil coloré accompagné d’une bonne nouvelle, pas question de s’acquitter du droit de péage.

Venus d’Angoulême, de Cognac, de Saintes, Barbezieux, de Rochefort, La Rochelle ou Surgères et de l’ensemble des Deux-Sèvres, le collectif tenait à apporter son soutien aux opposants au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.
Dans le cadre d’une journée d’action nationale, cent cinquante actions identiques étaient prévues dans l’ensemble de l’Hexagone. S’inscrivant dans un principe de non-violence mais plutôt de transmission de l’information, les manifestants avaient installé différents panneaux incitant à dire « Non au transfert de l’aéroport ». Aux banderoles et slogans claironnés s’ajoutaient un véritable souhait d’expliquer leur opposition. « Inutile, nuisible et illégal, gaspilleur », les qualificatifs n’ont pas manqué pour étayer leur propos.

De nombreux soutiens

« A titre personnel, je suis convaincu que l’avion est le moyen de transport le plus polluant », allait même jusqu’à affirmer l’un des hommes jaunes, étayant son argumentation d’éléments beaucoup plus sérieux : « Ce projet se présente comme un véritable financement public de profits de privés, cela ne peut qu’entraîner un accroissement de la dette publique ». Ce nouvel aéroport enrichirait notamment le groupe Vinci par le biais de sa filiale Vinci-Airport. Et comme Vinci gère une grande partie, 75 %, des autoroutes en France, le moyen de marquer le coup, d’un point de vue médiatique, était tout trouvé.
Aux raisons économiques et sociales décrites dans les documents, s’ajoute évidemment une donnée écologique : 2.000 hectares de terres agricoles seraient ainsi touchés et 80 exploitations : « Ce bétonnage anéantirait une région riche en biodiversité ».
Après un peu plus d’une heure, dans une ambiance certes revendicatrice mais nullement agressive, les manifestants se sont dispersés sans que les forces de la gendarmerie, présentes sur place, n’aient eu à intervenir. « Sans dégrader quoi que ce soit, nous avons déjà recueilli de nombreux soutiens pour notre lutte. Nous nous inscrivons dans le temps pour organiser ce type d’actions non-violentes. »

nr.niort@nrco.fr

Jean-Michel Laurent

.
Source:
http://www.lanouvellerepublique.fr/Deux-Sevres/communes/Niort/n/Contenus/Articles/2013/01/20/Un-non-pacifique-a-l-aeroport-de-Notre-Dame-des-Landes .
.
.
.

Laisser un commentaire

 

lycroc |
tanguyreve |
foclermont |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | collectifeauequitablelille
| Love cougar - Pour les amou...
| ccomvousvoulez