- Stade de France : « trouver de nouveaux équilibres financiers » (PDG Vinci)

Posté par admin le 10 février 2013

.

Reprise à but informatif:

.

 

 

 

Stade de France : « trouver de nouveaux équilibres financiers » (PDG Vinci)

PARIS, 6 fév 2013 (AFP) - Mercredi 6 février 2013 à 18h38 - 

Chantier, btp,

© sculpies – Fotolia.com

L’exploitation du Stade de France à Saint-Denis doit « trouver de nouveaux équilibres financiers », a affirmé mercredi Xavier Huillard, PDG du groupe Vinci qui détient avec Bouygues la concession de cette enceinte sportive et de spectacles de 80.000 places.

« La donne a sans doute changé. Il faut trouver, dans la négociation avec l’Etat et les fédérations de football et de rugby, de nouveaux équilibres financiers. C’est l’intérêt de tout le monde », a déclaré M. Huillard lors d’une conférence de presse au lendemain de la publication des résultats du groupe pour 2012.

Pour Louis-Roch Burgard, président de Vinci Concesssions, qui a refusé d’en dévoiler les termes, « les discussions sont très ouvertes et très transparentes avec l’Etat » et devraient se terminer dans « quelques semaines » ou « dans quelques mois ».

Le budget, non révélé, pour les investissements nécessaires à la modernisation de l’enceinte sportive, construite pour le Mondial de 1998, en vue de l’Euro-2016 de football « est sur la table depuis longtemps », a assuré M. Burgard.

L’indemnité pour absence d’un club résident de football, versée chaque année par l’Etat au Consortium gérant le stade, a disparu en 2013.

L’Etat, qui versait environ 12 millions d’euros par an au Stade de France en vertu du contrat de concession courant jusqu’en 2025, a saisi l’opportunité offerte par un arrêt du Conseil constitutionnel jugeant le contrat invalide.

La Fédération française de rugby a quant à elle décidé de ne pas renouveler le contrat arrivant à échéance en 2013 avec le Consortium et projette la construction d’un nouveau stade avec toit et pelouse rétractables à l’horizon 2017.

Interrogé sur le projet du nouveau stade de 58.000 places à Lyon, dont le groupe est chargé de la construction, Vinci affirme attendre la décision de Jean-Michel Aulas, le président de l’Olympique lyonnais.

Ce dernier avait indiqué le 18 décembre qu’il avait « bon espoir de boucler le financement » du stade (dont le coût de la construction dans sa partie sportive est estimé à 395 millions d’euros), censé accueillir des matches de l’Euro-2016 « au 1er trimestre 2013 ».

Le tribunal administratif de Lyon a annulé le 10 janvier, pour vice de forme, une délibération du Grand Lyon autorisant la vente de 32 hectares de terrain à la foncière du Montout, filiale immobilière de l’Olympique Lyonnais, afin d’y construire ce stade.

 

 

 

 

.

Source:

 http://www.cbanque.com/actu/35723/stade-de-france-trouver-de-nouveaux-equilibres-financiers#

.

.

.

 

Laisser un commentaire

 

lycroc |
tanguyreve |
foclermont |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | collectifeauequitablelille
| Love cougar - Pour les amou...
| ccomvousvoulez