• Accueil
  • > - Chefresne
  • > - Suspense pour le câblage des pylônes de la THT – Le Chefresne

- Suspense pour le câblage des pylônes de la THT – Le Chefresne

Posté par admin le 23 février 2013

.

Reprise à but informatif:

.

 

 

 

Suspense pour le câblage des pylônes de la THT – Le Chefresne

mardi 19 février 2013


Pylône 227. De là filent les câbles vers le sud. Mais pas moyen encore d'aller vers le 223, plus au nord. 

 

Reportage

Vendredi, pylône 223, à Montabot. Un vigile surveille la route en même temps que son ordinateur qui lui permet de tuer le temps. Il est là pour douze heures, chargé du site où s’arrête pour le moment la THT venant de l’EPR. En d’autres temps, les gardiens tournaient du Mont Robin jusque-là, nuit et jour.

À l’arrière de la camionnette bleue comme une voiture de gendarme, un peu affable berger allemand fait face à l’alignement des poteaux aux bras encore inutiles. Gueule noire et aboiements tonitruants, heureusement derrière un solide grillage, le chien gardien. Sur le pylône 227, le dernier né, Là-haut, sur la colline où Martine Leroy s’est longtemps opposée, des ouvriers s’affairent sur le pylône 227, lilliputiens dans leur nacelle au bout de la grue. Le calme du bel après-midi est seulement troublé par des bruits métalliques venus de ces hommes.

Dans une petite berline blanche, au bout du chemin menant aux 224 et 225, près du bois de la Bévinière, le moteur tourne pour réchauffer le vigile assis au volant. Personne au 226. Rien, sinon, tout à côté, un calicot jaune STOP EPR sur le pignon des Tallec, opposants pugnaces à la THT.

Immatriculés au Luxembourg, deux 4X4 noirs vont et viennent. « Ce sont des Français dedans » assure un Portugais, chargé de la sécurité sur la route du Chêne-Guérin, maintenant surplombée par les fils électriques. Un an qu’il est là. Il connaît tout le monde sur le chantier. Les câbles qu’on tend, encore « sans entretoises », chuintent en se touchant. « Exceptionnellement, on travaille demain samedi. Ce sera fini ».

Fini, ici. Après, c’est l’inconnue. No man’s land entre les 223 et 227. Car « RTE n’a pas la possibilité de revenir sur les terres » de Yves Larsonneur et Sylvie Hubert, celles où ont été montés à grande vitesse, en août 2012, les 224 et 225, assure maître Gervais Doutressoulle, se référant à l’ordonnance du 13 septembre 2012 du tribunal de grande instance de Coutances. « Certes, RTE a relevé appel de l’ordonnance et l’affaire doit être examinée à la cour d’appel de Caen le 4 juin 2013 », reconnaît l’avocat. Mais, pour lui, « il est impossible à RTE de revenir sur la propriété sans une nouvelle décision de justice venant contrarier celle du 13 septembre » d’ici là. Faut-il alors envisager trois mois d’arrêt du chantier maintenant ? Au Chefresne, les choses ne se passent pas comme ailleurs.

 

 

 

 

.

Source:

 http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Suspense-pour-le-cablage-des-pylones-de-la-THT-_14192-avd-20130219-64604949_actuLocale.Htm

.

.

.

 

Laisser un commentaire

 

lycroc |
tanguyreve |
foclermont |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | collectifeauequitablelille
| Love cougar - Pour les amou...
| ccomvousvoulez