- Notre-Dame-des-Landes : la communication des collectivités en faveur de l’aéroport de plus en plus décriée

Posté par admin le 4 mars 2013

.
Reprise à but informatif:
.

Notre-Dame-des-Landes : la communication des collectivités en faveur de l’aéroport de plus en plus décriée

 

Par J. Le-Brigand

Publié le 22/02/2013
Mis à jour le 25/02/2013

La nouvelle campagne de communication lancée par les collectivités locales en faveur du projet de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes n’est pas du goût de la rédaction de France Bleu Loire Océan (FBLO). Les journalistes demandent le retrait de la campagne dans un communiqué du 21 février 2013. Ce nouvel épisode intervient après la controversée « contribution financière » de 900 000 euros sur trois ans approuvée récemment par le conseil régional des Pays de la Loire en faveur de France 3

D’un coût officiel de 300 000 euros, le « plan médias » du syndicat mixte aéroportuaire se déroule du 18 au 28 février en Pays de La Loire et en Bretagne. Il cible notamment les villes de Nantes, Rennes, Angers, Saint-Nazaire, La Baule ainsi que les départements de la Mayenne, de la Vendée et du Morbihan et se décline sur les espaces publicitaires des gares et des centres commerciaux ainsi que par des encarts publicitaires dans la presse quotidienne régionale et des spots radio, notamment sur les ondes de FBLO. Il s’agit notamment de « répondre aux opposants dont l’argumentation ignore des enjeux majeur, tentant de faire croire devant la commission (ndlr : du dialogue) que le projet est inutile,… ».

Respecter une stricte neutralité- Dans une lettre ouverte adressée au PDG de Radio France, Jean-Luc Hees, les 10 journalistes de la radio publique demandent « solennellement » à la direction « d’empêcher la diffusion sur notre antenne » dudit spot. « Nous estimons qu’il porte atteinte à notre travail et à notre crédibilité. Nous craignons d’en subir les conséquences sur le terrain. Sur ce sujet polémique, nous ne cessons de faire vivre le débat entre les pro et les anti-aéroport sur notre antenne, nous ne cessons de respecter une stricte neutralité, en lien avec les valeurs du service public de l’audiovisuel, nous ne cessons de résister aux pressions exercées sur nous de part et d’autre en toute indépendance. »

Mettre à l’abri de toute ambiguité – Dans sa réponse envoyée par mail jeudi soir 21 février, Jean-Luc Hees dit comprendre « les difficultés, et c’est un euphémisme, que ce message pourrait entraîner dans votre travail quotidien ». Mais il leur oppose les « règles très strictes concernant notamment la notion de refus de vente » et estime que « les assurances que vous a adressées votre délégué régional quand à l’encadrement de ce message sont de nature à vous mettre à l’abri de toute ambiguité vis-à-vis de ce dossier ». Le texte du spot a ainsi été légèrement modifié pour mieux respecter la neutralité de la rédaction.

900 000 euros sur trois ans – Ce nouvel épisode intervient après la controversée « contribution financière » de 900 000 euros sur trois ans approuvée récemment par le conseil régional des Pays de la Loire en faveur de France 3 : ce « partenariat » est lui aussi contesté par une majorité de journalistes estimant insuffisants les garde-fous protégeant leur indépendance éditoriale

En novembre 2012, il y a aussi l’épisode de la publication, toujours par le syndicat mixte aéroportuaire, d’un appel d’offres pour des « prestations d’action de lobbying » réparti en deux lots : « présence dans les médias sociaux » et «relations presse ». Cet appel d’offres sera finalement annulé par le président du syndicat, le socialiste Jacques Auxiette, après l’envoi par les militants anti-aéroport de centaines de demandes d’envoi du dossier.

Enorme – A combien s’élèvent les dépenses de publicité des collectivités en faveur de Notre-Dame-des-Landes depuis le débat public de 2003 ? De l’aveu même de Françoise Verchère, conseillère générale (Parti de gauche) de Loire-Atlantique et l’une des figures du mouvement d’opposition, il est difficile de le savoir. « On peut juste dire que c’est énorme. Bien sûr, il y a la ligne budgétaire communication du syndicat mixte mais il faut lui ajouter la mobilisation des cabinets des différents collectivités, leur propres communications à travers les magazines, etc.

.
Source :
http://www.lagazettedescommunes.com/155802/notre-dame-des-landes-la-communication-des-collectivites-en-faveur-de-laeroport-de-plus-en-plus-decriee/
.
.
.

Laisser un commentaire

 

lycroc |
tanguyreve |
foclermont |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | collectifeauequitablelille
| Love cougar - Pour les amou...
| ccomvousvoulez